Dépistage du diabète gestationnel

Quelques jours déjà que je n’ai pas écrit, non pas que l’envie ne soit pas présente, mais je ne veux pas écrire pour écrire, faire des articles à la vite, mais vraiment écrire ce que je souhaite partager, ce qui me semble important, ce qui me fait douter,… Revenons à la journée de la veille.

"Drawing blood for tests" Photo by  Thirteen Of Clubs / CC BY

« Drawing blood for tests »
Photo by Thirteen Of Clubs / CC BY

Hier matin, direction le laboratoire d’analyses (2 bonnes heures en prévision) afin d’effectuer le test de dépistage du diabète gestationnel (HGPO: hyperglycémie provoquée par voie orale).

Mais intéressons nous au diabète gestationnel. Qu’est-ce que ce fameux diabète et quelle est la population à risque?

Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), « le diabète gestationnel est un trouble de la tolérance glucidique conduisant à une hyperglycémie de sévérité variable, débutant ou diagnostiqué pour la première fois durant la grossesse« . Une bien jolie définition mais qui mérite d’être clarifiée à mon goût.  Partons du diabète. Le diabète correspond à un trouble de l’assimilation, de l’utilisation ou encore du stockage des sucres dans le sang. Ce trouble se traduit par un taux de glucose élevé dans le sang, dit hyperglycémie. Lors de la grossesse peut intervenir ce processus également, c’est ce que nous appelons le diabète gestationnel. Mais celui-ci revêt deux formes différentes.

Tout d’abord nous avons les diabétiques méconnus, des femmes qui ignorent leur pathologie et que leur grossesse révèle. Ensuite nous avons celles qui rencontrent ce trouble durant la grossesse, mais qui par la suite disparaît de manière générale.

Il faut savoir que le diabète peut être asymptomatique, d’où la nécessité d’effectuer des tests, dont l’HGPO. A qui prescrit-on le dépistage du diabète gestationnel? Aux femmes à risque essentiellement. Mais quels sont les facteurs de risques? Surpoids, obésité, antécédents personnels ou familiaux de diabète non insulino-dépendant, âge (supérieur à 35 ans) ou encore macrosomie lors de la naissance d’un enfant précédent (c’est à dire un poids de naissance supérieur à 4kg).

Quels sont les risques du diabète gestationnel? Celui-ci peut induire un accouchement difficile, des difficultés respiratoires chez l’enfant, une hypoglycémie néonatale ou encore provoquer un diabète de type 2 (non insulino-dépendant) chez le nouveau-né. Pour la mère le risque majeur est la prééclampsie. Le diabète gestationnel peut également conduire à devoir accoucher par césarienne.

Quand s’effectue l’HGPO? Le dépistage s’effectue entre la 24ème et 28ème semaine d’aménorrhée.

Mais concrètement en quoi consiste le test? Il faut tout d’abord être à jeun depuis une durée d’environ 6 à 8h. Prévoir de la lecture ou toute autre occupation pour 2 bonnes heures.
Vous aurez tout d’abord droit à un premier prélèvement à jeun, puis le plaisir de savourer une merveilleuse boisson glucosée (boisson que j’ai trouvé absolument infecte, même si froide et bu à la paille, cela ne m’a pas empêché d’être prise de nausées). S’en suit alors un chrono d’1 heure avant la prochaine prise de sang. Une fois ce second prélèvement effectué, c’est reparti pour 1 heure supplémentaire avant le troisième et dernier prélèvement. J’ai trouvé le temps bien long. Et encore je n’ai pas trop à me plaindre car l’on ne m’a pas fait patienter dans la salle d’attente mais dans une petite pièce avec un fauteuil confortable. Je me serai bien assoupie, la nuit ayant été trop courte, mais cela m’est difficile ailleurs que dans mon lit.

Enfin le verdict sera posé (et je peux vous garantir que le stress est à son maximum, déjà quelques jours avant de passer le test, mais alors après il est à son apogée). J’ai pour ma part scruté les résultats en ligne plusieurs fois dans l’après-midi, et l’interprétation des résultats m’a soulagée. Pas de diabète gestationnel! Ouf!

Comment éviter ce diabète? La règle la plus simple est de suivre les règles hygiéno-diététiques de base. Ne pas se ruer sur le sucré dès qu’une fringale se présente est déjà un bon point.

Publicités

Une réflexion sur “Dépistage du diabète gestationnel

  1. Pour le moment, la gynéco m’a exonéré de passer ce test. Etant donné que mes prises de sang mensuelles ont toujours révélé un taux très bas de sucre, elle a décidé qu’on le mettait en attente pour le moment car ce n’était pas nécessaire. A voir si elle ne change pas d’avis au prochain RDV !
    Bises
    Laura

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s